Harbor Scene

Centre de tissage : Bruxelles
Carton : d’après David Teniers II
Datation : 1725-1750
Matériaux : laine et soie, 7 à 8 fils de chaîne/cm
279 x 466 cm (109 ⁷/₈ x 183 ¹/₂ inches)

Blason : au centre de la partie supérieure de la bordure blason du couple  Sir Robert Walpole (1676-1745) et Catherine Shorter (1682-1737). Walpole était le premier ministre de la Grande-Bretagne de 1721 à 1742.

A partir de 1676 les tapisseries dites Tenières, un genre typiquement flamand, connurent un succès considérable et furent exportées à travers toute l’Europe.
Au début du XVIIIe siècle elles sont à l’apogée de leur rayonnement.

Les cartons, inspirés de l’œuvre de David Teniers II (1610-1690) et de son fils David Teniers III (1638-1685) furent généralement dessinés par Jan van Orley, Augustin Coppens et Ignatius de Hondt et furent souvent exécutés dans l’atelier de Frans van der Borcht. Ce dernier appartient à la génération des lissiers qui dès la fin du XVIIe siècle joueront un rôle déterminant dans la production de tapisseries bruxelloises. La suite de Tenières de treize pièces, conservée au Kunsthistorisches Museum à Vienne (n° inv. LI), provient de son atelier. Les Tenières sont souvent le fruit d’une interprétation libre ; quelques personnages extraits de son œuvre sont placés dans un nouveau décor, comme par exemple ici où les rives de l’Escaut ont été librement redessinées.

La vision euphorique de la vie rurale, qualifiée souvent d’idéaliste, correspondait une quête de vie heureuse dans un cadre campagnard. En Flandre, c’est d’abord à Bruxelles puis à Audenarde que les Tenières furent tissées. Mais leur succès fut tel que la production se développa également à Lille, Beauvais, Aubusson, Soho et Madrid. C’est ainsi que les ateliers flamands, en réalité surpassés par le style français après 1650, marquèrent de leur empreinte la production des tapisseries à l’étranger.

La bordure, très caractéristique de cette période, imite un encadrement de tableau en suggérant même les effets d’ombre et de lumière.